17 octobre 2012

Découvrir le monde

«Je m’ouvrais au monde mais ce monde visible était alors si peu de choses. Au-dessus de ce que j’appris plus tard être mon berceau, un plafond de planches mal jointes d’où, parfois, tombait un peu de poussière et deux êtres, par alternances, qui me devinrent peu à peu familiers. Plus exactement peu à peu émergea du brouillard où je me trouvais une surface vaguement grise, presque uniforme avec de ci de là des tâches plus brunes et des rayures noires mais je ne savais alors ni ce qu’était un plafond, ni ce qu’étaient des planches ni... [Lire la suite]

26 août 2012

Mariage des parents de Maurice Roman

La Roche, dit quelque part Maurice Roman, était un village sauvage, isolé par des forêts épaisses, des marais, de vagues pâtures où des masses de granit jouaient le rôle de sentinelle, séparé de plusieurs kilomètres d’autres villages tout aussi frustes et aller à Mende, la ville la plus proche, demandait plusieurs heures de marche ou de charrettes car pour les voitures, il faudrait attendre, d’autant que la route d’accès n’était guère qu’un chemin de terre et de cailloux, presque impraticable en temps de pluie ou de neige. Grâce à... [Lire la suite]
17 août 2012

Une écriture faussement modeste

«J’ai passé la nuit à lire un petit livre trouvé hier dans la boîte à cinquante centimes d’un des bouquinistes du village. Il s’agit de «Tourments sur le causse» d’une certaine Juliette Le Sauze, publié en 1957 dans la collection Sic des éditions tout aussi oubliées P. Hervieux et R. Voyeux. Ce livre raconte, mal, dans un style très scolaire, une partie de mon enfance: la vie d’une institutrice dans les «écoles taudi» de Lozère avant la deuxième guerre mondiale. Si, par un hasard étrange, certains de mes «amis» s’intéressent à mes... [Lire la suite]
Posté par hodges à 18:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 août 2012

Jules Mazel

Maurice Roman ne cesse de se demander pourquoi il écrit. Il n’ignore pas qu’il n'a plus l'âge de commencer une carrière d'écrivain ou même de trouver un éditeur. N'ayant jamais voulu d'enfant, il n'a aucun récit familial à léguer à qui que ce soit et Ronald Cline son petit neveu, n'a jamais manifesté le moindre intérêt pour la littérature… Pourquoi donc, pour qui, n'étant plus intéressé ni par l'argent (est-ce d'ailleurs une façon d'en gagner?) ni pour la gloire? Il est peut-être davantage pétri de mots qu’il ne le pense. Nous sommes... [Lire la suite]
30 juillet 2012

Pratiques religieuses de la famille Mazel

Maurice Roman dit se souvenir d’un fait que son père aimait rapporter à ses amis avec une certaine fierté et qu’il lui aurait souvent rappelé au point qu’il ne savait plus vraiment si c’était un souvenir vrai ou un souvenir construit… Maurice avait six ans, et, alors qu’avec son père il regardait passer une des nombreuses processions catholiques qui encombraient la ville de Mende où ils étaient descendus pour une raison quelconque, il demanda à une dame respectable vêtue de noir qui, par hasard, se trouvait à côté de nous si elle... [Lire la suite]
16 juin 2012

La construction de la mémoire

Dans son écrit Maurice Roman ne cesse de bifurquer, dévier, changer de sujet, de thème comme si le récit linéaire lui était insupportable. Il suit le cheminement associatif de sa mémoire et l’on devine à le lire que c’est par le récit que ses souvenirs apparaissent. Alors qu’il croit ne se souvenir de rien, chaque mot du récit qu’il tente, chaque image lui rappelle autre chose comme si sa mémoire, loin d’être un stock d’archives mortes, se construisait au fur et à mesure de ses explorations. Parler d’un livre lui amène ainsi un... [Lire la suite]