26 août 2012

Mariage des parents de Maurice Roman

La Roche, dit quelque part Maurice Roman, était un village sauvage, isolé par des forêts épaisses, des marais, de vagues pâtures où des masses de granit jouaient le rôle de sentinelle, séparé de plusieurs kilomètres d’autres villages tout aussi frustes et aller à Mende, la ville la plus proche, demandait plusieurs heures de marche ou de charrettes car pour les voitures, il faudrait attendre, d’autant que la route d’accès n’était guère qu’un chemin de terre et de cailloux, presque impraticable en temps de pluie ou de neige. Grâce à... [Lire la suite]

30 juillet 2012

Pratiques religieuses de la famille Mazel

Maurice Roman dit se souvenir d’un fait que son père aimait rapporter à ses amis avec une certaine fierté et qu’il lui aurait souvent rappelé au point qu’il ne savait plus vraiment si c’était un souvenir vrai ou un souvenir construit… Maurice avait six ans, et, alors qu’avec son père il regardait passer une des nombreuses processions catholiques qui encombraient la ville de Mende où ils étaient descendus pour une raison quelconque, il demanda à une dame respectable vêtue de noir qui, par hasard, se trouvait à côté de nous si elle... [Lire la suite]
07 juin 2012

La découverte de l'amour

Maurice Roman raconte les amours de son père et de sa mère, Lucien et Marguerite. Marguerite Mazel a alors un tout petit peu plus de 19 ans et connaît bien Lucien qui, toutes les trois semaines, le lundi soir, est l’invité de sa famille. Lucien Roman est la coqueluche des rares jeunes filles en âge de se marier du village : jeune, fonctionnaire, instituteur, célibataire, aimant La Roche, rescapé intact de la guerre, toutes lui sourient, tentent de le séduire. Aucune, du moins aux yeux de mon père, n’égale en beauté ma mère. Ce... [Lire la suite]
Posté par hodges à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 mai 2012

Marguerite et Lucien Roman

J'ai toujours cru que mes innombrables lectures devaient servir à quelque chose: j'en suis moins sûr. Même pas à vivre… à passer le temps sans aucun doute, mais ne passe-t-il pas assez vite de lui-même ? Pourtant cette vie de Maurice Roman que je rapporte ici me touche et m’importe sans que je comprenne vraiment pourquoi, sans parvenir à discerner si c’est ce personnage de vieillard  — que pourtant je ne connais pas — qui me touche ou ce qu’il dit être sa vie qu’il dit obsessionnelle, l’établissant dans des manies qui la... [Lire la suite]
Posté par hodges à 09:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 mai 2012

Histoire de ma vie

Avant d'aborder enfin le sujet véritable de ces écrits — l'histoire de ma vie — me reste à poser quelques fragments de décor, qui ne sont pas sans importance pour la suite, mais que je donne ici en désordre. Après tout, aucune loi n’oblige un récit à être rationnel et linéaire. La Roche n’était pas le village idéal que mes descriptions antérieures pourraient laisser croire : haines, jalousies, querelles, rivalités, rancœurs, inimitiés, rancunes, aigreurs, ressentiments, bassesses… toute la panoplie des sentiments négatifs... [Lire la suite]
30 avril 2012

Un amour de village

Dès son venue au village, Lucien Roman le futur père de Maurice, fut le centre d’intérêt de tous les habitants. Instituteur. C’était alors un petit notable, ni par son argent comme le notaire ou le plus gros propriétaire de la commune, ni comme intercesseur envers une force immanente redoutée comme le curé ou l’évêque, cet espèce de roi que personne n’avait jamais vu, mais par le savoir et l’intelligence. Et pour ces paysans dont la plupart savaient à peine lire et écrire, il représentait l’esprit, l’intellect — un terme que bien sûr... [Lire la suite]