21 mai 2015

mettre un peu d’ordre

« Après avoir reçu un coup de téléphone, Ronald est parti ce matin. « Un super plan cul » a-t-il dit. Je n’aime pas beaucoup l’expression mais l’action qu’elle évoque est de son âge. Je vais le regretter, un peu. J’aime bien ce jeune écorché vif par l’existence. Il apparaîtra plus tard, dans Ma Vie (titre toujours provisoire), j’aurai alors l’occasion de mieux expliquer nos relations. » Mon ami Maurice ne me facilite pas la tâche, je parierai même qu’il s’ingénie à me la compliquer me fgaisant parvenir ses notules... [Lire la suite]

08 août 2014

La poésie de Maurice Roman

Maurice Roman est un poète. Essentiellement. Bien sûr, je n’ignore pas qu’il a été autrefois, sous un autre nom qu’il m’a fait jurer de ne pas dévoiler, un romancier et essayiste très connu (un indice toutefois, c’étaient dans les années 40-50) mais il a depuis renoncé au roman. Et lorsque je lui ai demandé pourquoi, voici ce qu’il m’a écrit : « Contrairement à Lewis Carroll qui dit qu’il faut « commencer au commencement » et déconseille « d’ouvrir le livre au hasard ce qui conduirait vraisemblablement le... [Lire la suite]
Posté par hodges à 13:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
14 décembre 2013

Du fragment

Écrire, à partir de l’ensemble de fragments divers, mêlés, désordonnés que Maurice Roman m’a donné un roman ayant une certaine cohérence et un ordre linéaire n’est pas sans me poser quelques problèmes. Comme une guêpe, je tourne avec insistance autour des mots de chaque phrase essayant de trouver en elle l’élément qui me permettrait de la raccrocher à quelques autres. Bien sûr il y a la temporalité. Tel fragment se rapporte indéniablement à l’enfance, tel autre à la vieillesse, tel autre à la maturité mais rien n’est daté et je ne... [Lire la suite]
Posté par hodges à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 novembre 2012

L'ordre des textes

Les notes que m’a communiquées Maurice Roman, ne sont pas classées. Il y a, dans leur ensemble quelque chose des Pensées de Pascal car il me laisse inventer mon ordre et si certains passages semblent obéir à une chronologie, raconter une vie dans son ordre, la plupart ne se rattachent à rien de précis au point que, établissant sa biographie, je me demande bien si je ne trahis pas sa volonté profonde qui est de laisser un aléatoire gérer les relations. Les lecteurs jugeront. En exemple, je livre ici quelques uns de ces fragments tels... [Lire la suite]