15 mai 2012

Histoire de ma vie

Avant d'aborder enfin le sujet véritable de ces écrits — l'histoire de ma vie — me reste à poser quelques fragments de décor, qui ne sont pas sans importance pour la suite, mais que je donne ici en désordre. Après tout, aucune loi n’oblige un récit à être rationnel et linéaire. La Roche n’était pas le village idéal que mes descriptions antérieures pourraient laisser croire : haines, jalousies, querelles, rivalités, rancœurs, inimitiés, rancunes, aigreurs, ressentiments, bassesses… toute la panoplie des sentiments négatifs... [Lire la suite]

06 mai 2012

L'instituteur et le village

Au village, l’instituteur était un dieu laïque. Le père de Maurice Roman étant célibataire représentait ainsi en plus quelque chose comme l’espoir dans un nouveau futur, chaque famille voulait l’avoir à tour de rôle à sa table. J’imagine que, bien qu’il soit venu se ressourcer dans cet espèce d’ermitage de l’éducation que représentait le village si isolé de La Roche, il devait plutôt apprécier de pouvoir, de temps à autre, sortir de son école, maison modeste et assez petite mais dont Maurice Roman écrit qu’elle avait des murs de... [Lire la suite]
08 avril 2012

Un instituteur à La Roche

C’est une grande naïveté, pour Maurice Roman de croire que sa vie peut intéresser qui que ce soit d’autre que lui. Il ne l’ignore pas mais, à l’âge que, en dépit des épreuves et des erreurs, il a fini par atteindre, il ne lui reste plus guère que le passé et il éprouve le besoin de faire le point sur toutes ces années passées avec l’illusion que son expérience peut présenter quelque intérêt. Mais si nombreux sont ceux qui ont dit ça avant lui, si nombreuses sont les confessions ou biographies sans intérêt que nous avons pu lire…... [Lire la suite]
Posté par hodges à 09:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
25 mars 2012

Lucien, Jean, Aristide Roman

Je continue et résume ce que m'a rapporté Maurice Roman: «Écrivant, Maurice Roman s’est trouvé une nouvelle compagn : la mémoire, il passe désormais une grande partie de ses journées à tenter de se rappeler des événements passés, remuer les vieux papiers et les photos que sa famille a conservés dans ses successifs greniers et que, pour sa part, il s’est toujours refusé à jeter. Un univers occulté, oublié, dans sa revenue au jour force ainsi son esprit à se rappeler, peut-être à croire se rappeler, à construire des souvenirs qui ne... [Lire la suite]
20 mars 2012

Un instituteur et la guerre

L’expression de Maurice Roman, lorsqu’il rend compte de sa vie est parfois étrange. Ainsi de la première phrase de son deuxième paragraphe que j’avoue de ne pas bien comprendre : « Ici, je me ressemble ». Que veut-il dire ? Simplement peut-être qu’ayant consacré une grande partie de sa vie aux livres et à la lecture, le fait qu’il se décide enfin à écrire le réconcilie avec lui-même : il n’aurait ainsi pas totalement perdu son temps… Hypothèse. Toute lecture étant une analyse, le lecteur décidera lui-même.... [Lire la suite]