22 mai 2015

une démarche schizophrène

Pourquoi me suis-je attelé à cette obligation absurde d’écrire, à sa place, la vie de Maurice Roman en me donnant la contrainte forte d’utiliser essentiellement les fragments que lui-même m’envoie jour après jour ? Écrire une biographie n’a rien d’original ni de compliqué, mais écrire une biographie en s’efforçant de le faire, sans disposer d’une vue d’ensemble, à partir de fragments reçus aléatoirement et dans le désordre est une gageure. Pourtant, tout en mesurant la difficulté et en toute connaissance de cause des servitudes... [Lire la suite]