31 août 2015

Un désir de tromper

Mensonges, trouble de mémoire, erreurs, volonté de tromperie… J’ai trouvé dans les notes que m’envoie MR un certain nombre de contradictions. Ainsi il vient de me faire parvenir deux cahiers de 100 pages chacun qui constituent une partie de son journal de 1938, d’une part cela fait beaucoup de données d’un seul coup et, d’autre part, j’ai pu découvrir un certain nombre de contradictions avec des notes qu’il m’a fait parvenir par la suite. Troubles de mémoire ou erreurs volontaires ? J’ai souvent l’impression que MR joue avec moi... [Lire la suite]

29 septembre 2013

Le roman de Maurice Roman

Qu’est-ce qu’un roman ? Qu’est-ce qu’un sujet de roman ? Telle est la question que, dans son autobiographie, Maurice Roman pose avec force… Une vie banale dans un univers banal, aucun exotisme, aucune intrigue policière, une vie racontée au plus ras de la terre : « J’ai commencé à lire les années 1920-1930. Cette exploration-lecture est passionnante. Outre qu’elle concerne directement ma venue au monde, elle est pour moi, en grande partie une zone d’ombre et de mystère. » Les perceptions qui font la vie sont... [Lire la suite]
16 septembre 2012

Oubli et mémoire

Disant qu’il n’a jamais écrit avant son autobiographie, Maurice Roman triche, son écriture est trop affirmée pour que cette affirmation soit vraie. Pour avoir accès à ses archives, je sais que tout au long des multiples aléas de sa vie, il a écrit, beaucoup, parfois même publié ici ou là, des articles, des nouvelles, des poèmes même s’il ne considérait alors l’écriture que comme un petit gagne pain ou une distraction. Ce qui a changé avec l’écriture de « Ma Vie », c’est que cette activité occupe désormais, dans son esprit,... [Lire la suite]
10 août 2012

L'écriture de Maurice Roman

Comme à son habitude, Maurice Roman mêle impressions, souvenirs et réflexions : « Mon père ignorait bien sûr, parce qu’il n’y en avait alors aucun enregistrement que c’était l’année de la Symphonie n° 2 d’Albert Roussel, compositeur majeur dont je ne suis pas sûr qu’il ait même connu l’existence. » On sait à quel point le thème du souvenir, de la mémoire, de l’oubli mais aussi de l’invention de la mémoire et son rapport à la fiction le préoccupe. Maurice Roman semble persuadé que c’est par l’écriture qu’il retrouvera... [Lire la suite]
06 août 2012

Jules Mazel

Maurice Roman ne cesse de se demander pourquoi il écrit. Il n’ignore pas qu’il n'a plus l'âge de commencer une carrière d'écrivain ou même de trouver un éditeur. N'ayant jamais voulu d'enfant, il n'a aucun récit familial à léguer à qui que ce soit et Ronald Cline son petit neveu, n'a jamais manifesté le moindre intérêt pour la littérature… Pourquoi donc, pour qui, n'étant plus intéressé ni par l'argent (est-ce d'ailleurs une façon d'en gagner?) ni pour la gloire? Il est peut-être davantage pétri de mots qu’il ne le pense. Nous sommes... [Lire la suite]
21 mai 2012

Maurice Roman et la littérature

Maurice Roman semble incapable d’écrire de façon suivie. Il ne propose que des fragments qui se suivent plus ou moins et le plus souvent entrecoupés de digression sur le temps pendant lequel il écrit, sur ses humeurs du moment, comme s’il ne voulait pas se contenter de faire un récit, comme s’il ne pouvait pas s’en satisfaire, mais avait besoin de faire coïncider le temps de l’écrit et celui du récit : «Pluie, fatigue, peut-être une petite déprime: je n'ai rien écrit aujourd'hui. Je n'arrive pas à concevoir l'écriture comme une... [Lire la suite]
Posté par hodges à 13:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 avril 2012

L'instituteur du village

« Je sais tout ce que mon écriture a d’archaïque. Je ne produis en effet pas de « texte », cette négation du rapport des mots au monde, j’écris. Je me rends bien compte que la conception de ce que l'on a tendance à unifier sous le terme vague de littérature a changé. Je ne parle pas des changements intervenus depuis son origine car il n'y a pas grand chose de commun (que pourrait-il y avoir de commun ?) entre l'épopée de Gilgamesh et "Les mémoires d'outre tombe" de Chateaubriand que je parcours depuis ce matin. Non. La... [Lire la suite]
15 mars 2012

Introduction

Pourquoi ai-je offert à Maurice Roman que je ne connais que par quelques échanges Facebook de le publier dans mes pages ? Pourquoi s'intéresser ainsi à la vie d'un inconnu d'autant que je le fais "en aveugle" n'ayant de lui aucun travail complet, seulement des fragments ? Même si la littérature est pleine de cas de ce genre, la réponse n'est pas évidente tant chacun de nous est une île: s'intéresser à autrui n'est-ce pas, avant tout, s'intéresser à soi-même ? Aussi longtemps du moins qu'il l'acceptera, je me propose de mêler ma... [Lire la suite]