06 octobre 2012

Naissance de Maurice Roman

«Toutes ces fêtes me sont si familières… Au travers de quelques autres toutes semblables, j’assiste à la noce de mes parents, j’y suis, je la vois, aussi présente que le paysage d’aube sur lequel s’ouvre aujourd’hui ma fenêtre. La longueur des préparatifs qui font, dans le village d’habitude si routinier, monter une fébrilité joyeuse ; les femmes qui chuchotent en commençant à regarder la jeune fille qu’était ma mère comme une des leurs ; l’étonnement des villageois lorsqu’ils se rencontrent et discutent sur la place ne... [Lire la suite]
Posté par hodges à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 mars 2012

Un instituteur et la guerre

L’expression de Maurice Roman, lorsqu’il rend compte de sa vie est parfois étrange. Ainsi de la première phrase de son deuxième paragraphe que j’avoue de ne pas bien comprendre : « Ici, je me ressemble ». Que veut-il dire ? Simplement peut-être qu’ayant consacré une grande partie de sa vie aux livres et à la lecture, le fait qu’il se décide enfin à écrire le réconcilie avec lui-même : il n’aurait ainsi pas totalement perdu son temps… Hypothèse. Toute lecture étant une analyse, le lecteur décidera lui-même.... [Lire la suite]
17 mars 2012

Sa naissance

Maurice Roman serait né le 31 décembre 1922, du moins c'est ce qu'il raconte. Date peu favorable aux cadeaux, ce qui l’aurait attristé durant toute son enfance car cadeaux d'anniversaire et cadeaux de Noël étaient pour lui généralement confondus. Il dit que ça a mal commencé. Il prétend, mais c’est invérifiable, que ses parents l’auraient conçu en écoutant le «Tango Neurasthénique» que Georgius chantait cette année-là : «Ce beau jeune homme brun / Sort du bal Tabarin / Et s'il n'a plus le front serein, (Refrain) C'est le... [Lire la suite]
Posté par hodges à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,