15 septembre 2014

nous ne nous sommes jamais rencontrés

J’ai déjà eu l’occasion de décrire ici la relation d’écriture étrange qui me lie à Maurice Roman. Ne me demandez pas pourquoi c’est avec et sur lui que je travaille, je ne pourrai vous répondre que « parce c’est lui, parce que c’est moi ». Il y a déjà une vingtaine d’années que, chez un brocanteur, j’ai acheté par hasard un de ses livre : « Trois jeunes tambours ». Je l’ai dévoré d’une traite, séduit par un mélange détonant de fantaisie, d’imaginaire et de vérité dans une écriture que je sentais volontairement... [Lire la suite]